ARTICLES

1. Végétarisme-une façon de vivre sans cruauté                         

2. Vegetarians Be Careful

 Kraft Cheeses  contain Animal rennet

3. What's Wrong With Meat ?

4. Rennet in Cheese

 E 120- Carmine (dye from crushed insects)

In Mauritius, animals suffer the  CRUELLEST of deaths !
                                                    

   Végétarisme -  une façon de vivre 
  sans cruauté

    A. Purmanund
    (Cet article fut publié dans Sanskriti en 1994)

Des plus en plus de personnes cessent de manger de la viande. Pourquoi ?  Plus de 25 millions aux Etats Unis et 9 millions aux Royaumes Unis sont devenus végétariens. Etes-vous un de ceux qui ont décidé que la consommation de la viande est mauvais- dans tous les angles-que ce soit moraux, éthique, économique, spirituelle ou même pour des raisons de santé ?  

Si votre réponse est non, il est temps que vous preniez conscience de connaître la vérité. 

Raisons Morale et Ethique   
Les animaux tués sont sujets à des expériences horribles. Quel paradoxe que les humains continuent à perpétuer ces atrocités  sur des innocents sans défenses des créations Divines- et en même temps chercher la paix et la joie ! Mahatma Gandhi avait dit concernant la protection des vaches que les mêmes sentiments doivent être appliqués pour tous les animaux :
«  La protection des vaches pour moi est définitivement plus que ça. La vache est au fait une espèce de toutes ces vies. La protection des vaches signifie la protection des faibles, des dépourvus, des handicapés. »
« L’homme ne devient pas à ce moment-là Dieu ou Créateur mais il dévient ses serviteurs. » 

L’enfer des abattoirs


La tête de l'animal est tranché alors qu'il est toujours vivant.

Peu de gens sont conscients des liens qui existent entre l’abattage des animaux et la viande qu’ils consomment. La vérité n’est pas si plaisante à raconter sur ces maisons d’abattage qui peuvent être comparées à l’enfer !  A Maurice, il existe toujours l’abattage illégal mais ces vendeurs d’âmes sont couverts sous la protection des sacrifices religieux ou d'autres sont recensés comme des éleveurs de bétail. Dans certains endroits à L'Ile Maurice, des pratiques abominables ont eu toujours lieu - des porcs sont piqués avec des fouines ou des bois pointus. Des cris ahurissants et déchirants montent au ciel comme une ultime prière de ces innoncentes vies qui subissent une torture aussi inhumaine q'innomable.

Photo © Peta.

Dans l’enfer de l’abattoir ces animaux savent qu’ils vont mourir, car ils voient leurs semblables hurler de douleur et d’atroce souffrance. Les animaux hurlent alors qu’on tente de les étourdir aux coups de marteaux et des décharges électriques ou ils sont même abattus par des fusils à compressions. Ils sont hissés dans l’air par les pattes et acheminés encore vivants par les convoyeurs. On leur tranche la gorge, puis les dépèce alors qu’ils sont encore vivants.

Voici comment vous vienne la viande sur vos plats!

Des cadavres sur la table 

 Plutarque dans un de ses essais écrit : «  Peut-on vraiment se demander pourquoi Pythagore s’abstenait de toute chair ? Quant à moi, je me demande quel était l’état d’esprit du premier homme qui porta du sang à sa bouche, posa ses lèvres sur la chair d’un cadavre, plaça sur sa table des carcasses et osa appeler aliments et nourritures les organes des animaux qui quelques temps auparavant, beuglaient, hurlaient, remuaient et vivaient ? Combien ses yeux purent-ils contempler le carnage de ces gorges tranchées, de ces peaux écorchées et de ces membres arrachés ? Comment son nez a-t-il supporté l’odeur nauséabonde ? Comment est-il possible qu’au contactent des plaies, des sucs et sérums coulant des blessures mortelles, ses papilles gustatives n’aient pas vomi une telle horreur ? Ce ne sont pas des loups ou des lions que nous tuons  en légitime défense ; au contraire, nous tuons des créatures inoffensives et apprivoisées qui n’ont ni dard, ni dents pour nous blesser. Pour un morceau de chair, nous les privons de soleil, de lumière, de leur droit à vie. »

Il présenta ensuite le défi suivant aux mangeurs de chair animale : " Si vous affirmez être naturellement conçus pour un tel régime, tuez d’abord vous-mêmes ce que vous désirez manger en faisant appel à vos propres ressources, sans couperet, gourdin ou hache."

Pacifisme Végétarien de Léon Tolstoï  

Léon Tolstoï, ce grand écrivain russe opta pour le végétarisme. En 1885 il préconisa le « pacifisme végétarien » et s’opposa à ce que l’on tue même l’insignifiante fourmi. Il pensait que la progression de la violence au sein de la société humaine menait les peuples à la guerre. Dans son essai  sur l’immoral, «  puisqu’il implique un acte contraire à la haute qualité spirituelle, la compassion. Se faisant violence en tuant les animaux, il devient cruel. »  ( lire plus loin raisons spirituelles)

Raisons économiques
La production de la viande entraîne une grande perte en denrées alimentaires : par exemple- un à deux hectares de terrains est nécessaire pour l’engraissement d’un bovin donnant, au bout de 3 ans environ 350 kilos (700 livres) de viande pour la consommation. Si durant la même période, on avait cultivé sur ce terrain des légumes, des céréales, etc., leur récolte aurait permis une production environ 8000 à 10,000kg d’aliments, c’est à dire environ 30 fois plus. 

Raisons écologiques
Si tous les consommateurs de viande devaient tuer eux-mêmes les animaux, la plupart d’entre eux reculeraient devant cet acte. Il est bien difficile d’être conscient de la brutalité qui se cache derrière ce morceau de viande d’une belle couleur et bien emballée. Cette nourriture liée à la violence et au sang est elle-même un appel à la violence.

« Tant qu’il y aura des abattoirs, il y aura aussi des champs de bataille. » écrivit Léon Tolstoï. 

Raisons spirituelles

La relation entre le karma, la re-incarnation et le mangeur de viande 

 Le Veda déclare que celui qui tue une vache souffrira les conséquences de ces actes pendant des milliers des vies. Celui qui tue, distribue, vend, prépare, cuit, sert et mange de la viande est sujette à la loi du Karma.  

D’ailleurs, les grandes religions au monde soutiennent les bienfaits du végétarisme. Ainsi, on peut lire dans le Manu Samhita :
« On ne peut procurer de la viande sans blesser un être vivant, et l’on peut accéder à la félicité spirituelle en agissant ainsi. ……. Après avoir mûrement considéré l’origine révoltante de la viande, la cruauté de la captivité  et de la mise à mort, abstenons-nous entièrement de toute consommation de chair ». 

Le Mahabhârata déclare : «  Ceux qu désirent jouir d’une grande beauté, d’une longue vie, d’une santé parfaite, d’une bonne mémoire et d’une grande force physique, morale et spirituelle, doivent s’abstenir complètement de toute chair animale… Qui peut-être plus cruel et plus égoïste que celui qui veut nourrir sa chair de celle d’innocents animaux ».  

L’Ancien Testament
Au début de la Genèse, Dieu définit quelle alimentation convient à l’homme :
« Voici que je vous donne toute végétation portant semence qui est sur la surface de toute terre et tout arbre dans lequel il y a du fruit d’arbre portant semence. Que cela vous serve de nourriture ». (Genèse 1:30). 

«  Et à toute bête sauvage de la terre, et à toute créature volante qui a en soi vie d’âme, J’ai donné toute végétation verte pour nourriture » (Genèse 1:31). 

Ainsi d’Adam à Noé, le peuple d’Israël était principalement végétarien. Puis vint l’époque ou l’être humain ‘tombe dans le pêché’ et se met à offrir des animaux en sacrifice ».(Genèse 4:4). 

Mais Dieu n’est jamais satisfait par ces sacrifices. «  Je suis dégoûté des holocaustes de béliers et de la graisse des veaux. Le sang des taureaux, des brebis et des boucs me répugne… quand vous tendez les mains, Je détourne les yeux. Vous avez beau multiplier les prières, Je refuse d’écouter car, vos mains sont couverts (souillés) de sang ». ( Isaïe 1:11-15). 

L’Islam
« Celui qui est bon avec les créatures de Dieu, l’est également avec lui-même ». (Hadith) 

Al-Ghazzali (1050-1111), un des plus grands philosophes musulmans, disait : «  Se nourrir de la chair de la vache apporte la maladie, mais son lait par contre, apporte la santé. Une habitude alimentaire motivée par la compassion procure une vie paisible ». 

Nombreux sont ceux qui réclament davantage plus d’humanisme et de paix. Et même, c’est par nous qu’il faut commencer. Devenir végétarien est un premier pas dans cette direction et à la réalisation Divine. 

Vous trouvez ci-bas des liens sur le végétarisme et d’autres articles.

Raisons de Santé 

Diverses substances contenues dans la viande telles que : graisse (cholestérol), adrénaline, nitrate, toxine etc., ne conviennent pas au système digestif humain et sont à l’origine de dépôt dans le corps. Ces résidus provoquent des maladies tels que : l’arthrite, la goutte, le rhumatisme et aussi, à plus ou moins longs termes, l’infarctus du myocarde et le cancer. Le nombre croissant de végétariens, certains l’étant déjà depuis de longues années, prouve qu’une alimentation sans viande n’entraîne nullement des carences. Au contraire, elle fortifie la santé et le système immunitaire du corps. 

On prétend souvent que manger de la viande donne des forces ! Que penser de cette affirmation carnivore comme des chiens, les hyènes et les tigres avec celles des bœufs et des chevaux. Quant à l’éléphant purement végétarien, n’est-il pas l’animal le plus fort du monde ? 

En Allemagne et aux Etats Unis, des études entreprises par des instituts pour le sport ont démontré que l’effet énergétique de la viande n’est que de carte dorée, tandis q’une alimentation végétarienne prouvera un effet tonifiant durable. D’ailleurs, Carl Lewis, l’un de plus grand athlète américain de tout temps est végétarien.   

Maladies Cardiaques

«  Le 9/10 des maladies du cœur des vaisseaux qui enchaînent tant des morts prématurées n’existeraient pas si une alimentation sans viande ou graisse animale est prise et avec elles, disparaîtraient des centaines d’infections et souffrances qui ne sont que les résultats d’intoxications alimentaires provoquées par  ‘les viandes’ ». Prof. Huchard, Paris. 

D’après le Journal de l’Association Médicale Américaine 90 à 97% des maladies cardiaques – à l’origine de plus de 50% de décès aux Etats Unis pourraient être évités et qui dépasse la qualité requisse par le corps forme de dépôts de graisse qui s’accumulent sur les parois intérieures des artères, créant une condition qu’on nomme artériosclérose ou durcissement des artères. Ces dépôts gênent la circulation du sang vers le cœur qui résulte d’une crise cardiaque ou de formation de caillots de sang qui de plus en plus devient extrêmement accrue. 

N’est-ce pas une preuve de l’incapacité du corps humain a éliminé l’excès de graisses animales et que l’alimentation carnée n’est pas appropriée pour l’homme ? 

La Physiologie humaine

Nombre de chercheurs ont démontré que le corps humain n’est pas conçu pour assimiler la viande. En analysant la physiologie humaine, on peut comprendre pourquoi l’alimentation végétarienne est celle qui convient le mieux à l’être humain (voir tableau). 

Comparaisons Physiologiques

Carnivores Herbivores Humains

Munis de griffes

Sans griffes Sans griffes
Peau sans pores. 
Transpirent par les langues.
Transpirent par les pores de la peau Transpirent par les pores de la peau
L'Intestin est 3 fois plus long que le corps l'intestin est de 10 à 12 fois plus long que le corps. l'intestin est de 10 à 12 fois plus long que le corps.
Acide Chlorhydrique puissant pour digerer la chair Acide gastrique 20 fois plus faible que  chez les carnivores Acide gastrique 2o fois plus faible dans l'estomac

Cancer
Nombreux sont des substances chimiques dangereuses, dont les consommateurs ignorent de l’existence qui sont présents dans la viande. La nourriture des animaux contient des substances chimiques et cancérigènes comme  le diéthystibestrol qui est une hormone de croissance. De plus l’animal est injecté d’hormones, d’antibiotiques, stéroïdes et des calmants sont utilisés par les fermes d’élevage. Et bien que ces choses soient présents dans la viande lorsque vous la mangez, aucune loi n’exige qu’elles soient mentionnées sur l’emballage. (Source : Le Poison dans votre corps - Garry et Steven Null) 

Juste avant l’abattage, l’animal est injecté d’enzyme pour rendre la chair plus tendre. Après, du nitrate de soude, substances chimiques servant d’additifs alimentaires sont ajoutés à la viande pour ralentir la putréfaction et pour donner la couleur rouge vif de la viande en réagissant sur les pigments présents les sangs et les muscles. 

Ces produits susmentionnés sont des natures cancérigènes et qui sont à l’origine des cancers de l’abdomen, de colon, des seins, la leucémie etc. 

D’ailleurs, l’Académie Nationale des Sciences rapporte en 1989  que « les gens pourraient éviter plusieurs formes de cancer en mangeant moins de viandes grasses et plus de légumes et de céréales ». 

De plus, le Docteur Pierre Oudinot dans son livre sur la conquête de la santé nous révèle :

« La Viande est toxique, car elle produit des déchets urates, ptomaïnes, acides lactiques etc., qui sont de véritables poisons s’éliminant quand ils le peuvent, par le foie et les reins, en surmenant ces organes. La viande entraîne un encrassement des tissus et des humeurs, elle est consciente de pléthore, d’hypertension, de sclérose multiple, de néphrite, d’urémie et d’irritation nerveuse … » (source : Le Goût Supérieure). 

La plupart des gens adoptent le végétarisme en espérant conserver une bonne santé. A mois que vous ne prenez conscience de tous ces faits qu’il vous est possible d’éviter de nombreuses maladies en éliminant la viande de votre menu. 

Graisse animal dans plusieurs produits tels que : 

La confiserie, le fromage, le beurre, les produits de beautés, le savon, les desserts, la glace etc.

Sources de graisse animale

De l’animal abattu en provient des matières et dérivés qui sont utilisés dans plusieurs produits d’alimentations et cosmétiques sous formes de gélatine, lécithine et bien d’autres. 

Les végétariens consomment des produits à bases d’animales par manque d’information.Les végétariens seront choqués d’apprendre qu’ils consomment des produits à bases d’animales dans certains d’aliments par manque d’information et bien souvent par l’inadvertance comme dans le cas des fromages dont la plupart contient le rennet - un enzyme pour la pressure du fromage. (lire plus loin). 

Dans le souci de bien informer les végétariens et le public en générale, nous avons emprunte  les articles de notre confrère : Hinduismtoday © Network Publications Ltd.

Vous trouverez donc une liste de produits et d’autre information qui nous espérons vous seront très utiles.  

Les fromage
s et la rennet

Certains fromages très prisés à Maurice contiennent des dérivés animaux (la rennet) provenant des bestiaux abattus. La rennet est un enzyme extrait de la caillette des animaux tués. (Lire articles ci-bas sur les fromges)
Les seuls fromages  disponibles à Maurice et qui ne contiennent pas des additifs animaux sont :
Elite Gouda, SACCA Cheese, SPAR Cheese, Mozarella et Philadelphia Cream
Les végétariens doivent être très vigilants avant d’acheter des aliments ou d’autres produits en prenant soin de bien vérifier les contenus et de prévenir les membres de leur famille, amis qui sont jusqu’ici traditionnellement végétariens. 

                                                                                                         Top of the PageÝ

Vegetarians Be Careful

A. Purmanund
(This article was published in Sanskriti Newspaper  in 1998)

Vegetarianism: " A cruelty freeway of living" is a matter of much concern to everybody. The number of vegetarians are increasing day by day in many countries around the world.

Meat eating and taking other animal matters are wrong on nearly all sides, whichever we may look at it - either morally, ethically, economically, spiritually or for health reasons.

In fact, avoidance of meat has been a part of religious practices of several faiths and we clearly showed this in our previous article on " Le Végétarisme- Une façon de vivre sans cruauté " of all the major religions advocating the ideals of vegetarianism.
 Picture Credit © PETA

We have been engaged in a gigantic task of fighting against the mighty waves of immoral and unethical currents that we are facing today.

Doing this is not easy task- mainly against unconscientiously ‘big’ companies, which neglect certain micro environmental factors: cultural factors being one of them and the religious principles and practices in our pluri-cultural and complex societies.

Neglecting these factors is a disservice to consumers and the society. On the other hand, the consumers has the right to be adequately informed about the more important aspects of the product- that is to know among other things- the basic ingredients in the product (s).

In 1962, President John Kennedy declared:…. " that consumer have the right to safety, to be informed, to choose and to be heard…".

As this is our major concern, we have solicited various food manufacturers and sellers in Mauritius and abroad. We are happy that the responses have been positive. The new food act requires that food companies comply with certain specifications. There are however some loop holes and confusions. It is worth mentioning here for the right of information that according to our confidential information, three ‘big’ companies in Mauritius are trying to put pressure on the government so that Gelatin is removed from the list of ingredients and the labels. Rennet which comes mostly from slaughtered cattle animals and which facilitates coagulation of milk for making cheese has not been mentioned. As such, some consumer goods marketers and food manufacturing such as cheese do not mention that there is rennet in the cheese.

Please read further the letter from Kraft Food Co.
wpe105.gif (64700 bytes)wpe106.gif (65094 bytes)wpe107.gif (26159 bytes)wpe108.gif (33678 bytes)
                                  (Click on each picture)

Ref. 0001018150 (abridged)

May 9 2001

Thank you for contacting us via our website concerning the use of animal rennet in our cheese products.

Philadelphia Cream Cheese is the only brand of cheese we have free from animal rennet. Kraft Singles do contain animal rennet – bovine rennet.

We have notified our Research & Development and Marketing Departments of your comments. The ingredients for our products are continually being monitored and assessed in an effort to produce the most suitable products for our consumers. A number of rennets have been evaluated, however at this point our company has not proceeded with any reformulations using the alternatives.

This situation will continue to be monitored and we thank you for your contact and concern.

If you have any further enquiries regarding Kraft product, please do not hesitate to contact us again.

Yours sincerely,

KRAFT FOODS LIMITED

Elaine Marshall
Consumer Services Manager

From Pownal Dean  DPownall@KraftAsia.com
Response from Kraft Foods (Our Ref 1653990) 11/06/2003

Thank you for contacting the Kraft Foods Australia website with your query.

All Kraft processed cheese products (Slices, Singles, Cheddar, Cheestiks,
Cheese Wedges) manufactured in Australia contain animal rennet with the
exception of the Philadelphia Cream Cheese products (block & tub) which
contain microbial rennet (non-animal) and are suitable for vegetarians.

If you require further assistance concerning this issue, please do not
hesitate to contact the Kraft Consumer Advisory Service via email at
australia@kraftasia.com.

Regards
KRAFT FOODS LIMITED

© Sanskritinews/ Sanskritinewspaper 1996-2003. All Rights Reserved.


E120: Carmine or Crushed Beetles (insects)
From the (Mauritius) Food Act 1998 , Carminic acid is listed as an enzyme and this is not only surprising but shocking for the following reason: under the list of enzymes it is listed as E120 and its other names are Carmine, Carminic Acid. But, its sources are not mentioned and as such are not FORBIDDEN. In fact, it comes from  crushed beetles which are breed mostly in Peru.

An officer from the Sanitary dept was disconcerted when he learnt about these facts! And they are supposed to apply the law and see that the food act is duly applied.

In this aspect,  the Ministry of Health & Quality of Life should take the necessary action. 

Enlightened companies usually make marketing decisions by considering consumers’ wants, interests and core values and beliefs among others. Large organizations that are aware of the huge increase of vegetarians are now selling a wide range of animal free products and other alternative products.

Be Careful!

Due to aggressive advertising and propaganda and due to the spirit of blindly following the immoral debauch mode of living, some hitherto traditional vegetarians are taking very often inadvertently foods containing animal derivatives. Lack of information especially about the biological terms of the ingredients may be another reason. It will be prudent and safer not to buy or consume the product if in doubt.

Hence, by little exercise of extra care, we can save ourselves from inadvertently eating non-vegetarians products.

Vegetarianism and Health

Vegetarianism is not merely an aspect of ahimsa (non-violence) and compassion towards animals, but is also the best of diet from the point of view of health and nutrition. This topic is nowadays à la mode as it is widely spread now in Western Countries. When Mahatma Gandhi went to England, the same Western people ridiculed him when he asked for vegetarian foods. Vegetarianism dates back to thousands of years. The Vedas and the Bhagavad-Gita besides advocates a vegetarian way of living for good health.

Most of the modern killer diseases are associated with the over consumption of fats, mainly animal derivates. As early as 1961, the Journal of the American Medical Association mentioned that: 90-97% of heart disease can be avoided by a vegetarian diet. Food animals are often given antibiotics, hormones, steroids, arsenic and copper to keep them in saleable and profitable conditions. Just before the slaughter, these animals are injected with enzymes preparations that tenderize the flesh and thus improve the value of otherwise cheap cuts, needing prolonged cooking. Apart from this, nitrates are added to give it a red colour.

Gary and Steven Null, co-authors of Poisons in Your Body have given an inside look at the latest gimmicks used in the corporate-owned animal factories. "The animals are kept alive and fattened by the continuous administration of tranquillizers, hormones, antibiotics and about 2,700 drugs". "…. The process starts even before the birth and continues long after death. Although these drugs will still be present in the meat when you eat it, the law does not require that they be listed in the package."

There is little wonder then that meat is proved to cause a host of cancer of the stomach, breast cancer, cancer of the bowels, leukaemia and many others. Death of food poisoning is also an ever-present threat to meat eaters.

Trauma of being slaughtered develop poisons

The trauma of being slaughtered also adds "pain poisons" (such as powerful stimulants) into the meat. These join with uneliminated wastes in the animal’s blood such as urea and uric acid, which further contaminated the meat.

Our duties as vegetarian



Vegetarians should not remain passive but instead should become very active by making proper enquiries before buying a particular product. They should also inform members of their families, friends who have been hitherto traditional vegetarians and have been following the principle of Ahimsa and love towards God's
 creations.



©Photo Credit PETA
                          <<Back                      Top of the pageÝ Chicken mercilessly have their neck slit. They are bled painfully until death to satisfy human carnal desire and for many in the name of .... God.